À propos

Qu’est-ce qu’il serait de bon ton de raconter dans cette partie ? J’écris dans mon temps libre (Merci Captain Obvious, bienvenue sur mon blog littéraire), et dans mon temps pas-libre je suis chargée de communication digitale, ou comme on le dit avec la classe de George Abitbol : je suis Social Media Manager. Il doit y avoir un lien en quelque part.

J’ai fait mes études au Québec, à la faculté de Communication de l’Université de Québec à Montréal (UQAM) et j’en suis très fière, même si cela m’a laissé quelques mots et tournures de phrases particulières.

En même temps, quand on découvre le mot « malaisant », dictionnaire ou pas, je vous mets au défi de me trouver un meilleur mot. Il vient du Québec, il est parfait, je l’utilise et j’emmerde le Larousse français.

Ah. C’est peut-être le moment de vous dire que je ne suis pas vraiment du genre « politiquement correct », ou en tout cas, pas sur tout. Je suis une Dame avec un langage de marin. Mais je ne compte pas changer. C’était juste pour prévenir.

Dans le reste de mon temps libre, je lis (un peu), j’écoute de la musique (20/24h), je perds du temps (mon sens de l’orientation me faisant passer 3 fois dans les mêmes allées des supermarchés), je grimpe dans la colline d’à côté, j’aime bien me fatiguer sur le TRX en éborgnant le cadre de la porte, et je rigole comme une quiche sur les meme et GIF que le merveilleux monde d’Internet produit. Je rigole longtemps, et souvent sur les mêmes conneries.  

Voilà.
En gros.

Ci-contre : Représentation photographique d’un esprit débordant d’imagination, allié à un savant mélange de travail de recherche, d’écriture à dose maladive et de procrastination abusive.

Au fait, toutes les photos de ce blog proviennent de Pixabay ou Pexels, même si j’ai encore du mal à comprendre comment certains clichés peuvent être libres de droits tellement ils sont sublimes. Mais bon, chacun son métier, et chacun fait ce qu’il veut de ses créations.

Là, par contre, ce truc collé contre la table, c’est moi !
« Hey, salut ! »

R.B


« Écrivain c’est pas un métier. Un hobby à la limite. Et encore… »

Papa