Ap 32 : « Tu te sers de ce bras? »

Temps de lecture (selon Antidote) : 20 min 02 sec Vers dix heures, mon portable vibra dans ma poche. C’était le numéro de l’hôpital. Le professeur m’autorisa à prendre l’appel dans le couloir. La voix sombre du Docteur Hussain n’était pas encourageante. « Je n’ai malheureusement pas de bonnes nouvelles à t’apprendre. Elles ne sont pas … Lire la suite de Ap 32 : « Tu te sers de ce bras? »

Ap 31 : « Pour l’instant, tu as la dangerosité d’un doigt d’honneur dans une moufle »

Temps de lecture (selon Antidote) : 17 min 56 sec « Allô oui bonjour, ici Seth Hawkins, le tuteur de Perse Evans. Je vous appelle pour vous informer que ma petite Perse ne pourra pas venir en cours aujourd’hui. Oui… Elle est très malade. Eh oui… Tout à fait, oui. Vous voulez qu’un de ses camarades … Lire la suite de Ap 31 : « Pour l’instant, tu as la dangerosité d’un doigt d’honneur dans une moufle »

Ap 28 : « Tu ne dois pas invoquer le diable, c’est mal ! »

Temps de lecture (selon Antidote) : 18 min 47 sec Mardi matin, armée de ma tisane, je me sentais plus vaillante que jamais. Ni les démons ni les spectres ne pouvaient plus me détecter. Je fixai mes ongles. Avant la fin du premier cours, leur couleur se dissipa. Je sortis mon thermos et repris une … Lire la suite de Ap 28 : « Tu ne dois pas invoquer le diable, c’est mal ! »

Ap 27 : « Eh, j’ai jamais dit qu’on était plus évolué que vous autres »

Temps de lecture (selon Antidote) : 14 min 15 sec « Encore des somnifères ? » fit une voix morne. Lucifer était adossé à un tronc d’arbre. Il était encore torse-nu, dans son simple pantalon noir. La forêt était humide et glaciale, mais cela ne semblait pas le gêner. Un bras posé sur son genou replié, à l’ombre … Lire la suite de Ap 27 : « Eh, j’ai jamais dit qu’on était plus évolué que vous autres »

Ap 25 : « On dirait le début d’une blague. Ou d’un porno tordu… »

Temps de lecture (selon Antidote) : 17 min 42 sec Après cet épisode surréaliste, nous avions suivi le chat dans le seul café ouvert du quartier. L’établissement était vide, et un passage rapide dans les toilettes m’apprit pourquoi. Le patron s’était pendu aux canalisations, et son âme refusait de partir. Il pendouillait dans un mouvement … Lire la suite de Ap 25 : « On dirait le début d’une blague. Ou d’un porno tordu… »

Ap 24 : « Putain de merde, pas deux jours de suite ! »

Temps de lecture (selon Antidote) : 17 min 42 sec Dimanche matin. Il n’était pas encore sept heures, je n’avais pas fermé l’œil de la nuit. Ma terreur avait largement surpassé mon dégoût olfactif pour le chat, et je l’avais séquestré au creux de mes bras jusqu’aux premiers rayons de soleil. Il s’était passé beaucoup … Lire la suite de Ap 24 : « Putain de merde, pas deux jours de suite ! »

Ap 22 : « Ça vous ferait mal au cul de vous excuser? »

Temps de lecture (selon Antidote) : 14 min 41 sec Après avoir fait un brin de rangement et de ménage pour m’occuper l’esprit et éviter de m’apitoyer sur la maison vide, mes côtes se firent douloureuses et je dus m’imposer du repos. Je m’allongeai sur le canapé un moment. Mon estomac grommela, suivi du chat … Lire la suite de Ap 22 : « Ça vous ferait mal au cul de vous excuser? »

Ap 21 : « Joli, ce col blanc. C’est nouveau? »

Temps de lecture (selon Antidote) : 16 min 19 sec Le lendemain, Seth arriva dans la première heure des visites. Il était huit heures, je venais d’avaler un plateau déjeuner insipide, et le chat s’était planqué dans les draps de l’armoire en face pour pioncer en paix. Son odeur avait fini par s’estomper dans les … Lire la suite de Ap 21 : « Joli, ce col blanc. C’est nouveau? »

Ap 20 : « À croire que tout le monde a décidé de me faire chier! »

Temps de lecture (selon Antidote) : 5 min 53 sec Mon esprit fut happé dans la forêt de l’Érèbe, auprès de Sërb. À présent que je l’avais rencontré, et que je le savais de mon côté, j’aurais pu être rassurée. Malheureusement, il n’était pas seul. Bel tenait Lucifer par la gorge, au-dessus du sol, en … Lire la suite de Ap 20 : « À croire que tout le monde a décidé de me faire chier! »

Ap 19 : « Il s’en est fallu de peu pourtant »

Temps de lecture (selon Antidote) : 15 min 37 sec Tout était flou. Bruyant. Chambre vingt-quatre. Il faisait froid, mais l’air était sec. Tout était sec. La clarté passait au travers de mes paupières collées. Trop de lumière. Mais qu’est-ce qu’il a fabriqué encore ? Mon corps était douloureux. Les dosages sont beaucoup trop élevés. J’arrivais … Lire la suite de Ap 19 : « Il s’en est fallu de peu pourtant »