Site icon Romans de Berg

Ap 1 : « Alors nous avons un accord ? »

« Si nous réussissons, cela changerait la face du monde et, plus que tout, nous serions enfin libres. Après toutes ces années, je n’osais plus en rêver. Cinq semaines humaines, tu as dit ? Cela me laissera le temps d’agir de mon côté. Tu es sûr qu’ils ne se douteront de rien ?

— Aie un peu confiance en moi, je te répète que ce plan est infaillible ! Une mécanique parfaitement huilée, un travail d’orfèvre !

— Je l’espère pour toi. Si quelque chose tourne mal et que notre plan tombe à l’eau, tu en porteras l’entière responsabilité.

— Mais oui, mais oui. Alors, nous avons un accord ?

— Nous avons un accord. Bien entendu, cela reste entre nous : aucun de tes subordonnés ne doit être au courant.

— Bien entendu.

— Je te fais confiance, Bel. Ne me fais pas le regretter. »

Quitter la version mobile