Ap 5 : « Il a posé des congés »

« Malgré la mécanique impeccable de notre plan, il semblerait que nous ayons, comme qui dirait, un fâcheux petit imprévu. Sans compter que ça s’agite dans les bas-fonds. Nous avons eu des fuites, ici.

— Je me fiche de tes fuites ! Je me fiche de comment tu gères ton Royaume ! Tu m’avais assuré qu’il n’y aurait pas de problème et ce n’est pas le cas ! Je te préviens, Bel : si tu ne règles pas ça rapidement, tu endosseras l’entière responsabilité de ce fiasco ainsi que toutes les répercussions !

— C’est bon, j’ai compris ! pesta la voix de Bel avec impatience. C’est la centième fois que tu me le rabâches ! Veux-tu bien cesser ton numéro de femme hystérique, tu m’épuises, et cette attitude est indigne de ton rang. Reprends-toi.

— Me reprendre ? Alors qu’on a peut-être affaire à un… 

— Je sais ce que tu vas dire, mais je t’arrête tout de suite : c’est impossible. On n’a plus entendu parler d’eux depuis l’enchaînement mutuel il y a de cela des siècles. 

— Que l’on n’en ait pas entendu parler ne veut pas dire que ce soit impossible. Il en reste peut-être encore dans la nature. Nous n’avons aucun moyen de le savoir. Tu es autant démuni que moi face à eux Bel, reconnais-le.

— Nan. Il ne s’agit pas de l’un d’eux. J’en mets ma main à couper.

— Pourtant c’est une éventualité qu’il ne faudrait pas prendre à la légère, compte tenu des risques. Nous devons vérifier, au moins. On a une localisation ? Je vais envoyer un émissaire.

— Fait comme bon te semble, soupira-t-il.

— Quoi, tu comptes m’abandonner dans cette merde ? Après tout ce qu’on…

— Non, coupa Bel, je compte également tirer cette histoire au clair, mais je n’enverrai personne. Je préfère me déplacer.

— Je te le déconseille fortement. Nous étions d’accord pour être discrets. Y aller en personne serait tout sauf discret.

— Rabat-joie, murmura-t-il. Bien. Je reste sagement ici, et j’envoie Six et Quatre en éclaireurs, cela te convient-il ?

— Cinq n’est pas disponible ?

— Il a posé des congés. Ne me regarde pas comme ça, dit-il après une pause, ce n’est pas moi qui m’occupe des plannings. Bref. S’il s’avère que tu as raison, que veux-tu faire ? Je pourrais le dresser comme je l’ai fait pour le dernier.

— Non. S’il est question de remplaçant comme je le redoute, que Six bute cet enfoiré pour qu’on reprenne notre business là où on l’a laissé. Je ne pense pas qu’on voit débarquer un remplaçant pour remplacer le remplaçant. — C’est pas hyper clair dit comme ça, mais le raisonnement se tient, en effet. »

Laisser un commentaire Annuler la réponse.